Les entreprises françaises sont-elles prêtes pour la révolution IA ?

La première grande étude sur le sujet signée Tata Consultancy Services (TCS) en partenariat avec IDC dresse le tableau : la moitié des entreprises françaises interrogées ont déjà mis en place des projets d’IA ou y réfléchissent à court terme, cependant des freins restent à lever et l’évolution des compétences et des qualifications est un enjeu de taille.

STRATÉGIE
L’IA : nouvelle priorité des entreprises françaises

Un taux d’adoption significatif

52 % des entreprises utilisent déjà des solutions IA ou en ont le projet à court ou moyen terme.

Des budgets en forte croissance

37% des entreprises consacrent à l’IA un budget supérieur à un million d’euros et 71% prévoient d’augmenter leur investissement.

Un budget qui continuera à croître dans les années à venir de façon importante pour plus de 7 entreprises sur 10.

L’IA, créatrice d’emplois nouveaux

63% des dirigeants pensent que l’IA aura un impact sur les emplois mais seuls 9% estiment que l’IA sera destructrice d’emplois.

44% pensent qu’elle va détruire des emplois mais en créer de nouveaux, induisant un challenge pour les entreprises : celui de l’évolution des compétences et des qualifications.

Un levier pour développer les capacités d’innovation

Le coût, un frein majeur

Pour 49% des entreprises, le principal frein est le coût des solutions IA.

Parmi les autres freins importants :
– Le manque d’expertise technologique en interne (31%)
– La complexité de la mise en œuvre des projets IA (28%)
– Les obstacles culurels et organisationnels (28%).

La France en retard en termes de développement de l’IA

39 % des entreprises estiment que la France
est en retard comparé aux autres pays d’Europe.

IMPACTS MÉTIERS
Des projets IA pour des objectifs principalement opérationnels

Niveau d’adoption par secteur

Informatique, Relation Clients et R&D, les domaines les plus friands d’IA

26% des entreprises ont déployé des solutions d’IA dans le domaine de l’Informatique,
22 % dans la Relation Clients,
et 21 % dans la R&D.

MÉTIERS vs DSI : une perception différente

L’IA, un champ d’exploration pour les Métiers et les DSI

Près de la moitié des équipes Métiers utilisent déjà l’IA

 

Machine learning pour les DSI,
IoT pour les Métiers

Les DSI associent d’abord l’IA au machine learning, aux systèmes décisionnels puis au big data et aux systèmes cognitifs.
Tandis que pour les directions Métiers, l’IA renvoie avant tout aux objets connectés, à la robotique et aux systèmes décisionnels/big data.

Des objectifs liés à l’usage pour les Métiers

Les équipes Métiers ont une perception de l’IA liée à l’usage : pour 73% d’entre elles, le principal objectif des projets concerne l’amélioration de la qualité des produits ou des services, devant l’amélioration de la compétitivité (70%) et l’automatisation des tâches manuelles (67%).

OUTILS
Les technologies IA préférées des entreprises

Le machine learning en tête des technologies déployées

Plus de 40% des entreprises utilisent déjà les algorithmes de machine learning pour analyser les données/faire du prédictif,
les robots logiciels qui automatisent des processus transactionnels et les outils d’analyse d’images.

Renforcer les systèmes pour favoriser
une IA sécurisée et fiable

Pour tirer pleinement bénéfice de l’IA, trois facteurs sont décisifs

Contacts

Séverine Lafourcade, Directrice Marketing et Communication

Tata Consultancy Services France SA

Tour Initiale - 1 Terrasse Bellini

CS 90224

92935 Paris - La Défense Cedex

Email : france.marketing@tcs.com