Contactez nous
We are taking you to another website now.
juillet 11, 2021

Les jumeaux numériques sont-ils le visage d’une IA éthique ?

Alors que les débats sur l'intelligence artificielle se multiplient, mettant en cause son intérêt ou pointant son potentiel danger, Rammohan Gourneni, le directeur général de TCS France, estime que les jumeaux numériques sont un domaine aux potentialités importantes.

Le concept de digital twin (ou jumeau numérique) est apparu pour la première fois au début des années 2000, mais ce n'est qu'au milieu des années 2010 que cette technologie a véritablement commencé à intéresser les industriels. L’industrie automobile, l’aéronautique ou encore les services logistiques ont rapidement intégré l’internet des objets (IoT) à leur stratégie et utilisent désormais les jumeaux numériques pour réduire leurs coûts de conception et le temps de mise sur le marché, via la modélisation et la simulation virtuelle. Ces économies d’échelle suggèrent les possibilités infinies offertes par ces jumeaux, qui permettent une modélisation par anticipation grâce à l’intelligence artificielle.

Depuis plusieurs mois, l’idée selon laquelle l’intelligence artificielle serait comme une boîte noire, peu éthique, arbitraire et peu adaptée aux usages grand public s’est renforcée et les critiques se sont multipliées. En 2020, la Commission européenne a mis en garde contre son application dans certains secteurs dits « à risque », comme celui de la santé. Données biaisées, absence de sens commun ou encore manque de certifications, telles sont les critiques auxquelles l’IA fait face et sur lesquelles les autorités travaillent à une forme de réglementation. Or, l’intelligence artificielle peut être à la fois éthique et œuvrer pour le bien de l’être humain, à condition que l’on développe les bonnes applications. Le jumeau numérique en est un exemple.

User de l’infini pour créer des modules éthiques et éco-conscients

La production de jumeaux numériques permet, notamment grâce aux données collectées via l’IoT, non seulement de créer une reproduction virtuelle d’un objet, d’une pièce, d’un équipement industriel, voire d’une ville entière, mais également de simuler l’évolution de cet « objet » dans le temps. Cela vaut pour une installation électrique ou hydraulique comme pour la gestion des produits frais. Avec des données collectées comme la météo ou le taux de CO2 dans l’air, le jumeau numérique peut également modéliser le cycle de vie d’un aliment et prédire sa dégradation.

Rammohan Gourneni a rejoint Tata Consultancy Services en 2004 pour occuper différents postes au sein de la direction de TCS en Europe avant de prendre les fonctions de Directeur Général de l’entité française en 2014. Responsable de la gestion des opérations et de la stratégie, il est notamment en charge du développement de l’entreprise sur le sol français et pilota la fusion des entités françaises après l’acquisition de Alti en 2013. Avant de rejoindre TCS, Ram avait démontré son esprit d’entrepreneur en créant et dirigeant plusieurs start-ups technologiques. Diplômé en génie informatique, Ram est titulaire d'une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l'Université Fairfield IOWA, aux États-Unis.

Rammohan LinkedIn's profile : https://www.linkedin.com/in/rammohan-gourneni-a6a3325

 

×

Thank you for downloading